800-888
Etudier dans la ville de Paris

Etudes supérieures à Paris : des pistes pratiques pour les bacheliers

Poursuivre ses études supérieures à Paris ou dans la région parisienne est très passionnant, mais il n’a jamais été facile, aussi bien pour les étrangers que pour les Français même, notamment ceux issus d’autres régions. Parfois c’est le calvaire quotidien auquel les nouveaux étudiants se confrontent. A cela s’ajoute la rude tâche de décider de quelle filière se spécialiser. En voici quelques pistes pratiques…

Paris, le berceau éternel de la culture

Avec un total de 400.000 étudiants, dont 35% proviennent d’autres régions françaises, Paris est la première ville de l’Hexagone à accueillir des étudiants et la deuxième au niveau mondial, aussi bien pour les étrangers que les nationaux. Elle est le berceau d’une vie estudiantine moderne et épanouie et la destination « culturelle » prisée par les étudiants, de toutes classes confondues, qui souhaitent y étudier ou travailler et s’y installer par la suite. Cette vie cosmopolite par laquelle est caractérisée Paris crée une certaine diversité et convivialité certes, mais elle est aussi à l’origine de l’apparition d’une brèche sociale difficile à colmater, surtout pour les provinciaux qui se voient, quelques fois, comme des personnes « isolées » des Parisiens.

Par ailleurs, la Capitale attire les jeunes bacheliers non seulement pour la qualité de ses études mais aussi pour la qualité de vie qu’elle offre à ses affluents parmi les étudiants. En effet, cette ville mondaine et cosmopolite est très active en termes de culture ; des spectacles sont organisés presque chaque jour, des pièces de théâtre d’amateurs se présentent dans plusieurs salles de la ville, les concerts de musique n’en manquent pas. Bref, c’est l’exemple de métropole qui allie parfaitement études et loisirs.

Commerce, le plus grand secteur d’activité en France

Le commerce est le plus grand secteur, pourvoyeur d’emploi en France. Avec 544.000 de postes prévus d’ici fin d’année, l’avenir est entre les mains de ceux qui optent pour l’un des métiers liés à ce secteur d’activité. Se faire donc carrière en Commerce s’avère prometteur, d’autant plus si le choix de la formation initiale ou en alternative est bien réfléchi.

Choisir une ecole de commerce Paris c’est tracer son avenir, plus encore quand son programme évolue en fonction des tendances du marché, du secteur d’activité lui-même et surtout, des exigences du marché de l’emploi en termes de nouveaux d’atouts et compétences.

La dimension internationale de la formation est loin d’être dédaignable, surtout que ce domaine implique la connaissance et l’ouverture sur d’autres marchés, clients et cultures. Des aboutissements qui ne peuvent être possible qu’en présence d’échanges interculturels offerts par l’établissent à ses apprenants, dans le cadre de séminaires ou rencontres dans d’autres pays du monde.

Brainstorming pour entreprendre dans le luxe

Entreprendre dans le luxe : mode d’emploi

Le secteur du luxe, marché en pleine expansion attire de plus en plus d’entrepreneurs à travers le monde. À l’origine européen, le luxe s’est progressivement étendu, notamment au niveau des marchés asiatiques et l’on retrouve désormais un nombre important d’entrepreneurs souhaitant s’y implanter en vue de créer leurs propres entreprises de luxe.

Dans cet article, nous vous expliquons comment vous lancer dans la création d’une entreprise dans le domaine du luxe.

Entreprendre dans le luxe, à quel coût ?

Il faut savoir que se lancer dans le secteur du luxe demande un investissement financier relativement conséquent. En effet, pour faire sa place, il est nécessaire de choisir le lieu stratégique où installer son activité, c’est-à-dire au niveau des quartiers plus aisés où l’on retrouve une population ayant les moyens de s’offrir des produits haut de gamme. Cela va donc impliquer automatiquement des frais de loyers plus élevés au niveau du choix des locaux entre autres. Ainsi, l’investissement financier est un critère déterminant lorsque l’on envisage d’intégrer ce milieu.

Comment s’imposer ?

Afin d’avoir le meilleur bagage pour développer son business dans le luxe, une formation adapté est nécessaire, dès la sortie du baccalauréat il est possible de se lancer dans un bachelor luxe, puis un master. Cette formation va permettre de maîtriser tous les éléments nécessaires à la mise en place d’une entreprise dans le secteur. Une fois diplômés, il existe plusieurs organismes qui accompagnent les jeunes entrepreneurs pour une insertion réussie dans l’univers entrepreneuriale. Cependant, pour percer dans le milieu du luxe, il faut savoir être patient, car cela demande beaucoup de temps de se démarquer des concurrents. C’est pourquoi, il est devenu essentiel d’avoir une stratégie efficace au niveau digital, à travers une communication réussie, qui séduit. Or ces compétences sont développées dans le cadre de la formation spécifique au domaine du luxe.

Quelle formation pour entreprendre dans le luxe ?

Pour créer son entreprise dans ce secteur il y a plusieurs étapes à franchir, du dépôt de nom à l’INPI, aux tests de production, en passant par l’étude de marché, les phases sont multiples. Afin de développer un maximum de compétences ce domaine, il est indispensable de suivre une formation adaptée. En se lançant dans un bachelor luxe, puis en poursuivant avec un master luxe, l’ensemble des aptitudes seront maîtrisées pour se démarquer au mieux dans le milieu.

Un exemple de campagne de communication

Mettre en place une campagne de communication efficace

La communication étant omniprésente dans notre société, les entreprises tentent constamment de mettre en place la communication la plus efficace, c’est-à-dire celle qui aura le plus d’écho et permettra de se démarquer de la concurrence. En effet, les marques s’affrontent pour être celle qui aura le projet le plus original, celui qui permettra d’impressionner le plus grand nombre et attirera un maximum de nouveaux clients. Les professionnels du secteur ont accès et détiennent désormais de plus en plus d’instruments favorisant la création de stratégies innovantes. Mais quelles connaissances faut-il savoir maîtriser pour créer la meilleure campagne de communication ?

Voici les étapes indispensables afin de mettre en œuvre une campagne de communication.

Quel objectif ?

Avant de se lancer dans la mise en place de son projet, il est important de définir, puis de se fixer un objectif précis à atteindre au travers de la campagne. En effet, il s’agit d’un point non-négligeable, que de connaître non seulement ses objectifs, mais aussi ses enjeux, afin de diffuser l’image de marque de manière créative. Il s’agit d’un point essentiel, que tout professionnel du secteur aura appris en bachelor marketing et communication et qu’il sera en mesure d’appliquer automatiquement.

Quelle cible ?

Après avoir fixé l’objectif de la campagne, un autre point indispensable que les professionnels de la communication se doivent de maîtriser dès le bachelor marketing et communication est celui d’identifier la cible, puis de cerner ses besoins et attentes. En prenant compte de cette étape la réalisation de la campagne sera plus influente.

Quel message ?

Pour que la campagne soit efficace et la plus percutante possible, le message doit être clair et simple, il doit attirer l’attention, afin d’être le plus mémorisable possible. Pour cela, il est intéressant de faire jouer les émotions pour avoir plus de puissance.

Quel support ?

Pour finir, lors de la réflexion sur le message, il est nécessaire de penser au support de communication le plus approprié sur lequel celui-ci sera diffusé, afin de toucher l’audience la plus large possible. Ce choix devra s’effectuer en fonction de la cible à atteindre, mais également en tenant compte du budget fixé.

Choisir sa formation

Choisir sa formation : grande écoles ou université ?

L’université et les grandes écoles font toutes parties du système éducatif français, de nature différente, ces deux types d’établissements proposent des formations et des programmes pédagogiques diversifiés. L’université, connue pour ses parcours classiques, accorde une grande priorité à l’interdisciplinarité et la théorie, tandis que les écoles sont orientées vers la spécialisation et les disciplines pratiques. Lire plus